Le conservatoire d’espaces naturels de Picardie

LE CONSERVATOIRE d’espaces naturels de Picardie

Larris = Genévrier en picard
Il désigne les coteaux calcaires sur lesquelles une végétation herbacée rase est maintenue.
C’est un milieu naturel sec et pauvre en éléments nutritifs ; seules les espèces adaptées à ces conditions s’y développent.
Les larris picard s’étendent sur les départements de la Somme, de l’Oise et de l’Aisne.
Notre larris a pour nom la Cuesta du Bray, il s’étend sur 15 communes.
( Auteuil, Berneuil, Saint-Martin le Nœud, Auneuil, le Vauroux, Labosse, Ons en Bray, St-Aubin, Espaubourg, Cuigy en Bray, Puiseux en Bray, Saint-Germer de Fly, Saint-Pierre es Champs )

Les inventaires réalisés sur le site de la Cuesta du Bray de Saint-Aubin sont les suivants :
Flore :
L’Orchidee sauvage pourpre, l’aubepine, le genévrier
La parnassie des marais et l’orobanche sanglante, la phalangère rameuse, la germandrée des montagnes, le Clinopode, la campanule raiponce,
le libanotis, la goutte de sang

Faune :
le tarier pâtre (oiseau)
la belette, la vipère péliade, le lézard vivipare,
la decticelle des bruyères (grillon), l’epeire fasciée (araignée)
le papillon Argus bleu nacré, le Tircis

Le Conservatoire intervient sur des sites naturels de grand intérêt dans notre région. Il en assure l’étude, la protection, la gestion et la valorisation en veillant à ce que le patrimoine naturel remarquable qui s’y trouve soit préservé, restauré ou développé.
Il assure notamment des travaux qui permettent de vérifier, de maintenir, de restaurer l’habitat animal dans de bonnes conditions de vie et de reproduction afin d’éviter son extinction. Il recense les végétaux et les espèces rares, vulnérables et menacées qui s’y trouvent.
Il procède aux élagages et rétablit le pâturage avec le soutien d’éleveurs locaux ; les ovins qui viennent pâturer le site permettent d’éviter le fauchage et le débroussaillage.
Il crée des voies forestières, des sentiers pédestres ou cyclistes stabilisés. Il aménage des aire de jeux et de sports.
Il valorise également les sites en proposant des sorties nature et en réalisant sentiers, panneaux, balisage et plaquettes pour mieux faire connaître la nature dans les Hauts de France.
Des chantiers de bénévoles sont organisés chaque année avec le concours du conservatoire.
Ses travaux de recherche et de recensement sont financés par le Conseil Régional des Hauts de France, le Conseil Départemental de l’Oise et l’Union Européenne (FEDER) ainsi ils ne coûtent rien aux communes.

About the author: mairie